Le Projet PeRICOM

Télécharger le rapport complet de recherche

RÉSUMÉ DU PROJET

[Deux professeurs de communication sociale, France Aubin et Raymond Corriveau, ont obtenu, en collaboration avec Ndiaga Loum (chercheur principal) de l’UQO et Michel Sénécal de la Téluq, une subvention dans le cadre du programme Subvention Savoir du CRSH.]

 Le projet financé s’intitule « Relations de pouvoirs entre le champ de la communication médiatique et le champ politique : études approfondies de deux cas, le scandale des commandites et Wikileaks. » L’objectif principal de la recherche repose sur la nécessité d’interroger l’efficacité des mécanismes juridiques mis en place par les États pour encadrer les professions de la communication de même que la portée des codes éthiques et déontologiques comme modes d’autoréglementation. L’apport original de ce projet dans le développement des connaissances en communication réside dans le fait qu’il « débroussaille » un champ jusque-là laissé aux juristes. L’approche exclusivement juridique pouvant être réductrice pour « penser » et « résoudre » les problèmes inédits que posent les médias, il est donc nécessaire de repenser les cadres de la communication en général et des médias en particulier selon plusieurs aspects à la fois, politique, juridique, éthique et déontologique. Cette perspective théorique interdisciplinaire accompagne l’étude de deux cas empiriques dont les résultats serviront à l’élaboration d’un programme de recherche ultérieur.